PLURIMEDIA. Quelques secrets qui permettent à vos produits d'être sexy et visibles par le plus grand nombre.

avec quatre bras
Les tours de main pour donner 4 bras à votre campagne marketing.

Le temps où l'on faisait la "réclame" pour son activité ou ses produits sur les seules Pages Jaunes, un journal, une radio ou en ouvrant un site Web est révolu. Aujourd'hui, le consommateur potentiel est versatile et accède à l'information sur des supports multiples et quelquefois mobiles. Comment ne pas se tromper avec la nouvelle donne et utiliser à bon escient les nouveaux moyens plurimedia ? Voici quelques pistes et tours de main simples. En n'oubliant pas que tout ce qui concerne les nouveaux médias évolue vite et que ce qui est correct en janvier peut être dépassé en août !

Il faut se pénétrer d'une idée simple : " Le fromage gratuit ne se trouve que dans les pièges à souris ! " Si vous désirez gagner de l'argent de façon professionnelle ne croyez pas trop à tous ces commerciaux qui essaient de vous vendre des solutions "gratuites" qui ne demandent aucun effort de votre part . Si cela existait, pourquoi ne le feraient-ils pas pour eux-mêmes.

Il est plus raisonnable de penser que les vrais fromages ont un prix, comme toute chose, et que vous devrez vous en acquitter, soit en espèces sonnantes et trébuchantes soit  avec quelques efforts;  voyons ici ce qui ne demande qu'un peu de travail.

Nous allons parler des solutions que vous pouvez  mettre en œuvre vous-mêmes si, à la base, vous avez déjà un site et son environnement conçu selon les règles et bonnes pratiques de la communication en ligne. Il serait contre-productif d'investir du travail dans un site irréférençable du fait de sa nature (par exemple un site hébergé en sous-domaine, chez un prestataire externe, ou encore tout en flash). Laissez à d'autres la joie de remplir le tonneau des Danaïdes.

SEO = Search Engine Optimisation

Dans la langue de Monsieur Bertillon ! Optimisation pour les moteurs de recherche (OMR).

Tout d'abord, vous devez penser et parler en SEO. Sur le net, un media n'a de valeur qu'en fonction de son bon référencement. il y a des millions de pages qui recherchent les premieres places dans Google. Votre stratégie plurimedia doit vous aider à prendre de l'avance sur ce terrain...

Bâtir une stratégie cohérente plurimedia ou transmedia se conçoit d'abord sur une certaine durée. Il est important, à partir de la nature de vos contenus, de définir les médias à utiliser. Et si vous les mettez en place vous-mêmes, vous devrez prendre le temps d'apprendre les bases et quelques techniques qui vous permettront d'utiliser à moindre frais ces outils. Ensuite, vous devrez relier l'envergure de votre entreprise aux nombres d'outils plurimedia que vous prévoyez. Le ratio, Temps passé / Progression du Chiffre d'affaire escompté, doit être estimé avec réalisme. Une TPE a des besoins et des moyens humains ou financiers spécifiques qui ne sont pas ceux d'une Multinationale...

Notre conseil premier est donc d'effectuer une analyse de vos besoins et la définition des médias à mettre en place, en insistant sur leur nécessaire complémentarité et leur coût en temps/travail prévu. Ensuite vous devez savoir où en est votre image ou celle de vos produits, sur les endroits de visibilité. Pour ce qui est des médias classiques (radios, TV, journaux, campagnes de mailing), ce sont des actions volontaires que vous avez initiées, vous êtes donc censés le savoir. Pour ce qui est des médias " spontanés (article rédactionnel sur vos produits dans la presse en ligne ou hors ligne, visibilité internet, sites qui parlent de vous), vous ferez avec profit un check-up par les moteurs de recherche pour quantifier votre visibilité.

En fonction de cela, vous aller pouvoir définir les médias à mettre ou remettre en place, avec comme principal critère l'ajout des valeurs ajoutées spécifiques à chaque média. Ensuite viendra le temps des astuces pour développer votre trafic et votre visibilté globale. Au final, vous devrez pouvoir monétiser non seulement vos produits mais aussi donner une valeur à votre identité propre grâce à une charte graphique cohérente.

Quelques secrets pour une bonne stratégie plurimedia pour votre entreprise.

Avant de commencer, il est important de faire un audit de votre entreprise.
Si vous existez depuis 15 ans et que votre modèle économique date de cette époque, beaucoup de choses ont évolué depuis. Posez-vous les bonnes questions. Quels sont mes produits phares, lesquels ont vieilli ? Mon image et mon identité d'entreprise sont elles toujours adaptées à l'époque ? Quels sont les nouveaux produits que je pourrai mettre en avant en 2013 ? Quels sont les signaux négatifs que le marché ou que mes clients m'envoient ? Ensuite, mettez en place un instrument statistique simple pour vous permettre de visualiser la progression de votre démarche plurimedia (Stats, Excel, interrogation des appels de prospects ...décider comment mesurer le succès.

Vous appeler "Plomberie Dupond", et ne proposer que ce que 20 000 plombiers en France proposent, ne vous cantonera qu'à être le plombier de votre quartier (pour quelque temps) . Si vous vous orientez vers une stratégie commerciale globale ou multicanal vous devez avoir une ambition et une originalité sur au moins quelques services ou produits qui vous distingueront du lot. L'imagination est la clé du succès...

Dans cet exercice, le concept et la dialectique bien utilisés sont roi. Mais méfiez-vous néanmoins de certains termes éculés et usés à force d'avoir été trop souvent galvaudés comme justement le mot " concept ".


Pour cela Google vous sera d'un secours certain, en vous indiquant les lieux sémantique où il y a trop de foule pour que ce soit encore intéressant.

Autant un commerce de proximité aura ses médias privilégiés par rapport à une société qui viserait le national ou l'international, autant devrez-vous aussi faire un travail de réflexion sur votre zone de chalandise, la classe d' âge moyenne de vos clients, la nature de votre activité, les lieux référents où l'on s'attend à trouver vos produits...
On n'accorde pas, par exemple, la même importance aux SMS ou au média mobile smartphone selon que l'on s'adresse à des teenagers ou à une clientèle de retraités.

Ce sont des humains qui achèteront vos produits. Le temps est encore lointain où des robots sans cœurs seront vos clients. Et, à moins que vous ne vendiez des statistiques et des diagrammes à destination des logiciels d'aide au trading, vous devrez toujours considérer qu'on ne vend jamais mieux qu'en faisant naître de l'émotion chez son prospect.

Les neurologues nous disent que le cerveau humain est une machine spécialement dédiée à donner du sens aux choses. Si vos médias vont dans ce sens ... et vous permettent de faire comprendre aux "lecteurs" pourquoi ils ont intérêt à utiliser vos services, vous avez fait un grand pas vers la vente.

Bonne nouvelle ! Vous servir de plusieurs médias vous permet justement d'interagir avec vos prospects, avec les ressources propres à chaque média. Les" Littéraires" apprécieront de vous lire sur du print, les" Visuels" élevés dans les générations "télévision" seront sensibles à votre produit présenté dans un clip vidéo, les gens sensibles à la musique apprécieront un contexte musical, les gens chez qui les belles images éveillent l'émotion ou qui aiment les détails apprécieront de visiter un site en "Full Screen" et les nomades un site internet responsive.

Facebook, LinkedIn, et Twitter ont aussi leur afficionados et pourront être intégrés si votre produit est friendly.

Il est très simple de s'inscire sur des moteurs d'informations continues qui vous apportent les dernières nouvelles concernant votre métier. N'oublions pas que la communication moderne, avec la prévalence des outils de l'internet, ne s'est en rien éloignée de l'écrit. Bien au contraire, Gutemberg n'a jamais été aussi présent. Au temps où l'on vendait dans des magasins "brick and mortar"  le dialogue et l'argumentaire était déjà important, mais aujourd'hui avec la dématérialisation des échanges on n'est jamais autant tributaire de la parole pour présenter et vendre son activité.

Et si cet " écrit " est accompagné de beaux contenus multimedia, vous avez tout juste.

De la nécessité d'être très attentif à la notion de contenu dupliqué (Duplicate content).

Un contenu dupliqué est une suite de mots que l'on va retrouver à plusieurs endroits du web. Il est très facile pour les moteurs de recherche d'identifier des chaînes identiques, c'est leur métier. Dès lors que ces similarités sont identifiées par le moteur sur des URL différentes celui-ci pourra appliquer des sanctions au site suspecté d'être le copieur du site original. Google, pour ne citer que lui, a un filtre "duplicate content" qui peut faire chuter la fréquentation d'un site internet de plus de 90% !

Au delà de l'aspect éhique (copier n'est pas jouer), on comprend aisément pourquoi le "duplicate content" n'est pas en odeur de sainteté. En effet dans l'absolu, si le web se remplissait de clones de pages déjà existantes, cela demanderait encore plus de ressources aux moteurs pour réussir à trouver des contenus originaux, et les résultats pour l'internaute seraient décevants et pauvres, puisque constitués de dizaines de liens différents mais pointant vers des contenus identiques.
Resumé : si vous pensez que c'est une bonne idée de copier un contenu sur un site pour aller plus vite, ne le faites pas sous peine d'avoir un retour de baton négatif en terme de SEO...

 

En résumé.
Le plurimedia facile ou gratuit n'existe pas vraiment, mais si vous y consacrez du temps et quelques ressources intellectuelles soyez assurés qu'il est la voie royale pour communiquer avec son marché dans les années qui viennent.

La Télé connectée, les Web apps, la Communication print, le Web classique, le Communiqué de presse travaillant intelligemment ensemble, vous donneront les mêmes outils que des entreprises bien plus importantes ou anciennes.
Si cet petit article vous a interpellé vous pouvez nous laisser vos appréciations ci-dessous.

Vous pouvez aussi vous inscrire pour notre livre blanc sur les secrets du plurimedia orienté métiers (parution semestrielle).

Commentaires ( 5 )

  • avatar
    Dilit

    C'est clair que si on attends sur les autres pour nous rendre riches on peut avoir des engelures aux fesses a force d'etre assis. !!

    • avatar
      Username

      De l'utilité d'avoir un bon coussin en plume d'oies pour les derrierezs delicats :)).

      • avatar
        Joss

        Si on s'y interesse on peux avec goggle notre ami une grande partie des tutos qui permettent de perfectionner son ROi  ;Maintenant si on a pas le temps ou qu'on maitrise pas tres le sujet, faut mieux s'adresser a des pros du référencement.

  • avatar
    Twitty

    Bonjour, j'ai un site (stylisme mode) mis en ligne en fin 2011, malgré une intervention payante de mon agence web pour me faire monter sur google je suis toujours au mieux en troisieme page. En juillet je met une simple page sur l'un de mes projets ( robe de mariée corsetée ) et sans aucun référencement de la dite agence je me retrouve rapidement en premiere page. C'est mysterieux ...

  • avatar
    Balle de set

    @Lucie  Qui est Monsieur Bertillon ?

 

avatar
Seawolf

De tout facon on peux plus s'en passer ?

Il y a des gens qui en ont peur, comme du temps ou la télé ou le cinema parlant sont arrivés. Certains refusaient de voir ces technologie dans leur futur. on sait ce qu'ils sont devenus

avatar
Christine

De toute facon c'est les grosses boites qui occupent le terrain qui peuvent influencer les desirs des consommateurs. Qui n'a pas son dernier gadgets connecté !!! L'obsolescence programmée quand c'est apple qui gere le truc ca devient aussi bête que la frénesie consummeriste de la premiere minette venue devant le dernier gadget en produit derivé de justin Bieber. Ce qui est con c'est que c'est des entreprises et des menageres de 50 piges qui se laissent berner. Pendant ce temps il parait qu'on a pas de sou pour les personnes agées dans la precarité .. triste

 

 

 

Déposer un commentaire

Votre email n'est pas communiqué à des entreprises tierces. Les champs requis sont signalés *